Par où commencer avec H.G. Wells ?

H.G. WellsNé le 21 septembre 1866 à Bromley dans le Kent, Herbert George Wells, plus connu sous la signature H. G. Wells, est aujourd’hui considéré comme l’un des pères de la science-fiction contemporaine.

Auteur prolifique, il a écrit plus d’une centaine de livres, dont une cinquantaine de romans. Outre la SF, il fut également auteur de romans satirique, de réflexions politiques et sociales et de nombreux ouvrages de vulgarisation touchant aux domaines de la biologie, de l’histoire et du social. Sans oublier de multiples nouvelles, des articles de magazines et autres travaux à l’importance variable.

Entre adaptations et autres références, il est en partie aisé de faire ses premiers pas dans l’œuvre de H.G. Wells. Cela ne signifie pas qu’un petit guide de route ne peut pas venir aider pour s’y retrouver et se familiariser ainsi avec le travail d’un auteur qui aura façonné l’œuvre de nombreux autres.

Alors… Par où commencer H.G. Wells ?

5 romans de SF de H.G. Wells à lire

Une Machine à explorer le temps1. La Machine à explorer le temps

Un inventeur de génie construit une machine extraordinaire qui va lui permettre de se déplacer à travers les siècles. C’est ainsi qu’il atteint l’an 802701. Autour de lui, tout a bien changé, et les premiers habitants qu’il rencontre ont une attitude pour le moins étrange : une sérénité mêlée à une sombre terreur que l’apparition des Morlocks, des êtres peuplant les profondeurs de la terre, va bientôt expliquer…

La guerre des mondes2. La guerre des Mondes

Les martiens attaquent…  Un témoin nous montre le désarroi et la lutte désespérée des hommes face à un cataclysme directement sorti de l’enfer. Si les Martiens sont d’abord présentés comme des êtres faibles (la gravité terrestre, trois fois plus forte que celle de Mars, les empêche effectivement de se mouvoir rapidement), ils ne vont pas tarder à dévoiler leur puissance, qui n’aura d’égale que leur cruauté.

L'homme inivisble3. L’Homme invisible

C’est en hiver que l’étranger s’est installé à l’auberge du village d’Iping. Ses bandages, qui lui enveloppent entièrement la tête, sauf le nez, d’un rouge vif, lui donnent un aspect étrange, assez terrifiant, et les langues vont bon train. On l’aurait peut-être laissé en paix s’il n’avait pas retardé le paiement de sa note et s’il n’y avait pas eu un vol mystérieux au presbytère. Mandat est donné de l’arrêter, mais comment se saisir d’un personnage qui disparaît à mesure qu’il se dépouille de ses vêtements? Quant à l’étranger, obligé d’être nu pour échapper aux poursuites, il souffre cruellement du froid et de la faim.

Ile du Dr Moreau4. L’île du docteur Moreau

Unique survivant d’un naufrage, Edward Prendick est secouru par Montgomery, passager d’un navire faisant route vers une île tropicale avec une cargaison d’animaux. Montgomery est l’assistant du docteur Moreau, un scientifique obsédé par la vivisection et la transfusion sanguine. Prendick découvre avec effroi que, depuis dix ans, les deux hommes se livrent à des expériences sur les animaux, en réalisant des greffes et de multiples interventions chirurgicales, afin d’en faire des hommes capables de penser et de parler.

Lune5. Les Premiers Hommes dans la Lune

Déclaré insolvable et failli, le sieur Bedford se réfugie au bord de la mer pour écrire un drame dont il espère que le succès le sortira de sa présente impécuniosité. L’inspiration se montrant rebelle, il musarde à la fenêtre, remarque un promeneur au comportement bizarre, s’en irrite et l’aborde. Ainsi lie-t-il connaissance avec le savant Cavor, que préoccupe la mise au point d’une matière nouvelle d’où il compte tirer un moyen de se déplacer dans l’espace tandis que Bedford y voit relui de faire fortune, une fois la « Cavorite » jaillie du creuset. C’est alors l’aventure qui entraîne les deux hommes à travers ciel jusqu’au domaine du Grand Lunaire, dans le royaume des Sélé-nites. Expérience réussie, pense Cavor. Mais il avait négligé dans ses calculs le facteur humain…

* Tous les romans de SF citées ci-dessus sont disponibles dans L’omnibus les Chefs-d’oeuvre de H.G. Wells, qui comprend également  M. Barnstaple chez les hommes-dieux, la novella, « Une Histoire des temps à venir », 11 nouvelles, ainsi que le texte de la célèbre adaptation radiophonique de La Guerre des mondes d’Orson Welles.

Au-delà des classiques de SF

tono-bungay1. Un roman semi-autobiographique : Tono-Bungay

George Ponderevo est un étudiant en science qui est sélectionné pour aider à la promotion du « Tono-Bungay », produit vendu comme un remède universel miraculeux mais qui est en fait un stimulant nocif créé par son ambitieux oncle Edward. Dépeignant de façon satirique l’ascension sociale d’Edward, le roman reflète alors la gêne de H.G. Wells face à ce changement qui l’affecte lui aussi.

Mr. Polly2. Le livre préféré d’Orwell par Orwell : L’Histoire de M. Polly

Après quinze ans de mariage sans joie, d’indigestions chroniques et de mauvaises affaires, M. Polly décide d’en finir. Il met le feu à sa maison et part vers une nouvelle vie. C’est dans une auberge de campagne qu’il deviendra un autre homme et trouvera une sorte de bonheur.3. Œuvres biographiques

 

H.G. Wells3. Œuvres biographiques

Derrière les écrits se cachent donc H.G. Wells. Pour en savoir plus sur l’auteur en lui-même, il existe entre autres H.G. Wells: War with the World, un film BBC Two (avec Michael Sheen dans le premier rôle) ou encore H.G. Wells: Another Kind of Life, une biographie (disponible en anglais seulement) signée Michael Sherborne.