Marianne North, Chasseuse de plantes (1830-1890)

Marianne North (1830-1890)Marianne North et son père Frederick North se rendaient souvent dans les jardins botaniques royaux de Kew. Au cours d’une de leur visite, le directeur, botaniste et ami de la famille William Jackson Hooker offrit à Marianne un bouquet suspendu de l’Amherstia nobilis, une plante originaire de Thaïlande et de Birmanie qu’elle décrivit comme ‘une des plus grandioses fleurs qui existe’.  Nous étions en 1856 et Marianne nourrissait le désir ardent de se rendre dans un pays tropical pour y peindre sa végétation.

Botaniste, illustratrice et voyageuse hors du commun, Marianne North est née le 24 octobre 1830 à Hastings au sein d’une riche famille victorienne. Ainée d’une famille de trois enfants, Marianne était très proche de son père Frederick North, un riche propriétaire terrien et député libéral du comté de Hastings. Sa mère Janet était la fille de Sir John Marjoribanks, baron de Lees et député écossais.

Les « épouses-tabacs » de Jamestown

Jamestown serie tv anglaise
Les héroïnes de la série Jamestown : Les conquérantes, inspirées par les épouses-tabacs.

Elles ont été appelées les mariées de Jamestown, les épouses-tabacs (tobacco wives) ou encore les mariées par correspondance (mail-order brides). Ces noms et bien d’autres furent données aux femmes qui ont immigré d’Angleterre pour s’installer à Jamestown, en Virginie au XVIIIe siècle, pour assurer l’avenir de la colonie.

Première colonie britannique permanente sur le continent américain (Roanoke ayant disparu dans d’étranges circonstances), Jamestown fut fondée le 14 mai 1607 au nom de la Virginia Company of London. Trois vaisseaux composaient la flotte, avec un équipage purement masculin, ayant pour but d’explorer et de déterminer comment bien utiliser les ressources de la Virginie pour que la compagnie puisse en tirer profit.

Élisabeth Ire et le bonhomme de pain d’épices

Le bonhomme de pain d’épices ou « Gingerbread Man » n’est pas qu’un personnage de contes merveilleux. C’est aussi un biscuit en pain d’épices que l’on retrouve traditionnellement en hiver et dont on doit l’invention à la Reine Élisabeth Ire (1558-1603).

Revenons d’abord un peu en arrière : le gingembre fait son arrivée en Europe au Moyen-âge, avec le retour des Croisés après des années à se battre au Moyen-Orient. Les boulangers l’utilisent ainsi pour en faire des biscuits qui se vendent dans les foires.

Les séries britanniques 2021, le guide ultime

Retrouvez ici toutes les séries britanniques diffusées sur le petit écran anglais entre le 1er janvier et le 31 décembre 2021. Sont exclues les productions dont la diffusion a démarré l’année précédente même si la saison s’est achevée en 2021. Vous retrouverez d’abord une liste des nouveautés qui sont présentées. Rendez-vous en bas de page pour retrouver celles qui ont fait leur retour, ainsi que des co-productions anglo-américaines qui n’ont pas forcément été diffusées sur le petit écran anglais, mais qui méritent tout de même leur place ici à cause de leur histoire. Enfin, vous pouvez également consulter les guides des séries britanniques 2017, 20182019 et 2020.

Ce guide sera mis à jour au fur et à mesure de l’année.

Nouveautés

The Serpent - Série Britannique 2021 sur BBC One

The Serpent (BBC One) – Vendredi 1er janvier

Zoom sur le tueur en série français Charles Sobhraj connu pour être un escroc, séducteur, détrousseur de touristes, roi de la cavale, expert en poisons et « meurtrier diabolique ». Ce dernier a donc agi dans les années 70, en compagnie de sa partenaire Marie-Andrée Leclerc à travers l’Asie, où il aurait tué entre 15 et 20 personnes, principalement des touristes. Il fut surnommé “Le Serpent” au fait qu’il a réussi à manipuler ses victimes, à échapper longtemps à la police, et à s’évader de plusieurs prisons. Développée par Tom Shankland et Richard Warlow. Avec Tahar Rahim, Jenna Coleman, Billy Howle, mais aussi Ellie Bamber, Amesh Edireweera, Mathilde Warnier, Grégoire Isvarine et Tim McInnerny. 8 épisodes.

Ring Out, Wild Bells (Sonne, cloche éperdue) d’Alfred Lord Tennyson

In Memoriam de Alfred Lord TennysonRing Out, Wild Bells est un poème d’Alfred Lord Tennyson publié en 1850, extrait d’In Memoriam, écrit en l’honneur de son meilleur ami Arthur Hallam, un jeune poète et un camarade à Trinity College fiancé à la sœur de Tennyson, et qui mourut tragiquement d’une hémorragie cérébrale à l’âge de 22 ans.

Sonne, cloche éperdue au vertige du ciel,
A la froide lumière, au nuage qui fuit;
Cette année agonise et mourra dans la nuit:
Sonne, cloche, et la livre au néant éternel.

Sonne pour elle un glas, sonne pour la nouvelle,
Sonne, cloche joyeuse, au-dessus du sol blanc :
Un an s’enfuit; suis-le de ton adieu tremblant;
Sonne le glas du faux, et que ta voix appelle

George II (roi de Grande-Bretagne) en 5 faits

C’est le 22 juin 1727 que George II (né Georg August) devint roi de Grande-Bretagne après avoir porté le titre de prince hérité pendant plus de 12 ans. Il succède à son père George Ier, et influa peu durant son règne sur la politique intérieure du pays, majoritairement contrôlée par le Parlement de Grande-Bretagne.

Pendant longtemps, George II était peu respecté dû à ses maitresses, son impatience et sa muflerie. Son héritage a été depuis réévalué et on lui reconnait maintenant avoir influé quelque peu sur la politique étrangère et les nominations militaires.

Retour sur le roi George II et son règne en 5 faits :

Le dernier monarque britannique né hors de Grande-Bretagne

Né un 10 novembre 1683 à Hanovre, où il a également grandi, George II est le dernier monarque britannique à naitre hors de la Grande-Bretagne. Lorsque l’Acte d’établissement de 170 réserva la succession aux protestants, 50 héritiers catholiques furent exclus, et c’est ainsi que sa grand-mère Sophie de Hanovre devint la seconde dans l’ordre de succession au trône. Après la mort de cette dernière et d’Anne de Grande-Bretagne, son père George Ier, électeur de Hanovre, accéda au trône.

George parla seulement le français jusqu’à ses 4 ans, la langue de la diplomatie à la Cour. Il apprit ensuite l’allemand, et reçut des cours d’anglais et d’italien, ainsi que de généalogie, d’histoire et de tactiques miliaires.

Le Disque-Monde : Guide de lecture du Discworld de Terry Pratchett

Par où commencer Disque-Monde ? Cliquez pour voir l’image en grand. Source : tumblr

Qu’est-ce que le Discworld ?

On l’appelle le Disque-monde dans nos contrées. C’est :
1. Le nom donné à l’univers créé par Terry Pratchett.
2. un monde plat et circulaire soutenu par quatre éléphants, eux-mêmes juchés sur la carapace de la Grande A’Tuin, tortue gigantesque naviguant lentement dans le cosmos.

La série de romans du Discworld (Disque-monde en français) comporte quarante-et-un volumes (trente-cinq annales et six romans dédiés à un public jeune), tous traduits en français. Il existe également un certain nombre d’ouvrages « hors-série ».

Toutes les traductions sont l’œuvre de Patrick Couton, qui a reçu le grand prix de l’Imaginaire en 1998 pour son travail, et ont été publiées en France depuis 1993 par la maison d’édition L’Atalante, dans sa collection La Dentelle du cygne, ainsi que, depuis 1997 par les éditions Pocket, dans les collections Science-fiction puis Fantasy (jusqu’au livre Déraillé).