Découvrir les accents britanniques avec les séries

Le Royaume-Uni est probablement la nation la plus obsédée par les dialectes. Des centaines d’années ont permis le développement d’un nombre incalculable d’accents et une variété dans le langage particulièrement important sur un territoire de cette taille.

Il existe pus de 30 accents dits principaux, et chaque type d’accent comprend des centaines de variations. Il y a donc des différences de prononciations et de vocabulaire entre deux villes qui sont par exemple situées à seulement 5-10 miles de distance.

La série télévisée est alors un bon moyen pour découvrir et se familiariser avec quelques accents britanniques, révélant toute la richesse de la langue d’une œuvre à une autre.

Received Pronunciation (RP)

La Received Pronunciation est ce qui est considéré comme la prononciation standard britannique. Celui-ci n’est pas régional. Ayant émergé de l’aristocratie du 18 et 19e siècle, il reste alors l’accent que l’on entend le plus dans des period dramas se déroulant dans les classes aisées.

Où l’entendre ? Il concerne, par exemple, la famille Crawley dans Downton Abbey. Vous noterez d’ailleurs des différences de prononciation entre les différentes générations.

Le Cockney

Cet accent est dit très populaire dans le sens où il est attribué à la classe ouvrière de Londres et ses alentours. L’un des exemples les plus classiques est alors Eliza Doolittle de Pygmalion et My Fair Lady, même s’il ne sera sûrement pas recommandé par quelqu’un possédant cet accent !

Où l’entendre ? Dans le classique des années 1970 The Sweeney ou The trials of Jimmy, Ray Winstone étant connu pour son accent cockney.

L’accent du Yorkshire

Bien évidemment lié au comté du Yorkshire ! Moins stigmatisé que d’autres dialectes, on peut le retrouver par écrit dans des classiques, comme Les Hauts de Hurlevent ou Nicholas Nickleby et Le Jardin secret.

Où l’entendre ? les séries Happy Valley et Last Tango in Halifax de Sally Wainwright sont à voir.

East Midlands

Compromis entre l’accent du Sud et du Nord des Midlands, il vient indirectement de Scandinavie et possède alors des similitudes avec le dialecte nordique (nothern dialects).

Où l’entendre ? Dans l’incontournable This is England, le casting étant originaire de la région. C’est également l’accent de Jack O’Connell (que l’on peut entendre donc dans Skins) et bien évidemment de Lauren Socha (la sœur de Michael) qui incarnait Kelly dans Misfits.

Brummie aka l’accent de Birmingham

L’accent de Birmingham est loin d’être populaire et rarement représenté à la télévision. Il est aussi difficile à prononcer et selon Steven Knight, le créateur de Peaky Blinders, il est encore plus difficile que celui de Geordie.

Notons qu’il peut sonner aux oreilles comme un accent de Liverpool, cette ressemblance n’étant pas hasardeuse. Cela serait lié aux mouvements du visage.

Où l’entendre ? Peaky Blinders ! Pas de secret sur le fait que Cillian Murphy n’est pas de la région, mais cela ne l’aura pas empêché de relever le défi.

Mancunian-Salfordian aka l’accent de Manchester et Salford

Où l’entendre ? Si votre série se passe à Manchester, l’accent est incontournable. Vous pouvez donc regarder Shameless ou encore No Offence, les créations de Paul Abbott.

Le Pays de Galles

Les deux principaux accents du Pays de Galles (défini comme le Welsh English) nous viennent de Cardiff et Gower.

Où l’entendre ? Dans la comédie Stella qui prend place dans une petite ville fictionnelle du Sud du Pays de Galles – sa créatrice Ruth Jones étant du coin. Notons d’ailleurs que si l’action de Gavin & Stacey prenait place près de Barry, Jones était la seule avec un accent du coin.

Les Highlands

Parmi l’anglais écossais (ou Scottish English), l’anglais des Highlands est une variété régionale en usage en Écosse et la plus influencée par le Gaélique.

Où l’entendre ? Outlander, où la coach Carol Ann Crawford s’attèle à éviter que les acteurs ne massacrent l’accent.