Epoque Georgienne

George II (roi de Grande-Bretagne) en 5 faits

  • par

C’est le 22 juin 1727 que George II (né Georg August) devint roi de Grande-Bretagne après avoir porté le titre de prince hérité pendant plus de 12 ans. Il succède à son père George Ier, et influa peu durant son règne sur la politique intérieure du pays, majoritairement contrôlée par le Parlement de Grande-Bretagne.

Pendant longtemps, George II était peu respecté dû à ses maitresses, son impatience et sa muflerie. Son héritage a été depuis réévalué et on lui reconnait maintenant avoir influé quelque peu sur la politique étrangère et les nominations militaires.

Retour sur le roi George II et son règne en 5 faits :

Le dernier monarque britannique né hors de Grande-Bretagne

Né un 10 novembre 1683 à Hanovre, où il a également grandi, George II est le dernier monarque britannique à naitre hors de la Grande-Bretagne. Lorsque l’Acte d’établissement de 170 réserva la succession aux protestants, 50 héritiers catholiques furent exclus, et c’est ainsi que sa grand-mère Sophie de Hanovre devint la seconde dans l’ordre de succession au trône. Après la mort de cette dernière et d’Anne de Grande-Bretagne, son père George Ier, électeur de Hanovre, accéda au trône.

George parla seulement le français jusqu’à ses 4 ans, la langue de la diplomatie à la Cour. Il apprit ensuite l’allemand, et reçut des cours d’anglais et d’italien, ainsi que de généalogie, d’histoire et de tactiques miliaires.Lire la suite »George II (roi de Grande-Bretagne) en 5 faits

Londres au XVIIIe siècle

  • par

Londres au 18e siècleLe 18e siècle fut une période de croissance rapide pour Londres, qui passa d’environ 600 000 habitants en 1700 à 950 000 en 1800. Cela signifia qu’à la fin de ce siècle, plus d’un dixième de la population de Grande-Bretagne était installé dans la capitale et Londres devint ainsi la plus large ville d’Europe. Naturellement, cela est marqué par le développement de banlieues, Londres s’étendant progressivement au-delà de ses anciennes limites.

Ce siècle est marqué par l’époque géorgienne (1714 à 1830), avec la perte des colonies américaines, la domination de la mer, le mouvement anti-esclavagiste et un véritable foisonnement culturel.

Le paysage urbain de Londres se transforme

Cet accroissement de population est accompagné par d’autres développements architecturaux notables. De nombreux bâtiments ont ainsi été construits, comme Buckingham Palace en 1703 et Marlborough House en 1711 ; le British Museum fut fondé en 1753 et a ouvert ses portes au public en 1759 ; les murs de la ville furent détruits entre 1760 et 1766, de nouveaux ponts furent construits et de plus en plus d’artisans émergèrent à Londres – tisserands, horlogers, carrossiers, fabricants de meubles, de bijoux et plus.

Le café en tant qu’établissement était un véritable phénomène londonien, lieu où l’on se retrouvait pour débattre de nombreuses idées, favorisé par l’alphabétisation croissante de la population et le développement de l’impression pour la circulation des informations.Lire la suite »Londres au XVIIIe siècle

Le roi George Ier en 5 faits

  • par

C’est le 1er août 1714 à l’âge de 54 ans que George V devint Roi de Grande-Bretagne et d’Irlande, suite à la mort d’Anne d’une crise de goutte. C’est sous son règne que les pouvoirs de la monarchie commencèrent à diminuer et que le Royaume-Uni amorça la transition vers le système d’un cabinet mené par un Premier ministre. Une période également marquée par les révoltes jacobites et le premier krach boursier.

S’il y a bien évidemment beaucoup de choses à dire, je me suis contentée aujourd’hui de juste 5 faits pour revenir sur cette figure royale :

Un roi anglais qui parlait allemand

La Maison de Hanovre succède à la maison Stuart avec l’arrivée sur le trône de George Ier de Grande-Bretagne. Né — à l’évidence — à Hanovre, en Allemagne, il est le descendant de Jacques Ier d’Angleterre et cousin de la reine Anne de Grande-Bretagne. Il arrive sur le trône en grande partie grâce à l’Acte d’établissement de 1701 qui excluait de nombreux nobles de la succession du fait de leur religion. Il était, à la mort d’Anne, le parent protestant le plus proche. Et il ne parlait pas très bien anglais. Il ne fit par ailleurs pas d’effort sur le sujet et communiquait principalement en français avec ses ministres.Lire la suite »Le roi George Ier en 5 faits

Londres au XIXème siècle

  • par

L’Angleterre fut transformée au cours de XIXe siècle par la révolution industrielle. En 1801, seulement 20 % de la population vivait en ville contre 50 % en 1851. Arrivés en 1881, les deux tiers des habitants du pays s’étaient installés dans une ville.

Ce siècle est marqué par l’époque victorienne aujourd’hui synonyme de profonds changements sociaux, économiques et technologiques au Royaume-Uni, phénomènes que l’on retrouve dans la capitale même.

Une population grandissante qui modifie le paysage

Au cours du XIX siècle, la population de Londres passera de 950 000 habitants à 6 millions. Cette augmentation s’explique par l’immigration rurale, à laquelle s’ajoute un afflux d’immigrants irlandais, pendant la famine des années 1840, qui s’installent dans le quartier des Docklands.

Londres accueille aussi de nombreux immigrants juifs provenant d’Europe orientale, où ils sont victimes de pogroms. Ils posent généralement leurs valises dans l’East End, à Whitechapel ou Stepney, où ils travaillent comme tailleurs. Au nombre de 20 000 en 1850, la population juive double à Londres dans les années 1880.Lire la suite »Londres au XIXème siècle

Compagnie britannique des Indes orientales : Une entreprise commerciale à la souveraine puissance

  • par

La Compagnie britannique des Indes orientales — ou East India Company — est l’ennemi de James Delaney (Tom Hardy) dans la série Taboo de BBC One. Cette entreprise est alors représentée comme une puissance dont l’autorité dépasse le milieu des affaires, à la fois agence d’espionnage et gouvernementale.

Cette entreprise sera en tout cas la plus puissante de son époque, avec bel et bien des fonctions militaires et administratives régaliennes dans le territoire indien.

Lire la suite »Compagnie britannique des Indes orientales : Une entreprise commerciale à la souveraine puissance