Aller au contenu

Grace Wyndham Goldie, pionnière de la télévision britannique

Dernière mise à jour le 26 mars 2022.

Grace Wyndham Goldie en 1958 © BBC

Femme avant-gardiste du petit écran, Grace Wyndham Goldie (26 mars 1900 – 3 juin 1986) a été surnommée la « Première dame de la télévision ». Celle qui servit de source d’inspiration au personnage de Bel Rowley dans la série The Hour grimpa les échelons pour devenir l’une des pionnières les plus influentes du petit écran britannique en créant des programmes et des formats qui sont encore présents de nos jours, mais aussi en formant et encourageant d’innombrables personnes qui ont, à leur tour, joué un rôle sur le développement de la télévision, devant et derrière la caméra.

Née Grace Murrell Nisbet à Arisaig, un petit village de l’ouest des Highlands écossais, Grace passa la plus grande partie de son enfance en Égypte où son père travaille en tant qu’ingénieur civil. Après une année à l’école privée à Cheltenham, elle s’inscrit à l’université de Bristol où elle obtient un diplôme d’histoire. Elle poursuit ses études en suivant des cours de philosophie, politique et d’économie au Somerville College, à Oxford.

Elle ne rejoint pas le petit monde de la BBC directement, Grace enseigne d’abord l’histoire pendant quelques années dans une école pour filles, puis épouse l’acteur Frank Wyndham Goldie en 1928. Le couple entretiendra une relation aimante jusqu’à la mort prématurée de Frank, en 1957.

Frank et Grace s’installent ensemble à Liverpool, où il était un membre d’une compagnie de théâtre, tandis qu’elle travaillait à lire des scénarios et donnait des conférences dans les villages du Lancashire. Ils déménagèrent à Londres en 1934 où Grace Wyndham Goldie développa son intérêt pour la radio et la télévision. C’est en effet après une soirée où elle se dispute sur un sujet politique avec l’un des invités qu’elle se voit offrir par ce dernier, qui n’était autre que Richard S. Lambert, fondateur du magazine BBC The Listener, une position de critique radio-drama.

Dès qu’elle commença à entendre parler de la télévision, Grace se trouva fascinée par le sujet, bien que tout le monde ne partageait pas son enthousiasme. Lorsqu’elle demanda à couvrir le medium pour le journal, Lambert n’en percevait pas l’intérêt, et il lui déclara que « la télévision ne sera d’aucune importance au cours de ta vie ou de la mienne, et je ne veux pas que tu perdes ton temps avec ça et tu ne vas certainement pas écrire dessus. » Mais Grace plaida sa cause pour écrire sur l’émission de variétés Here’s Looking at You, premier programme que BBC diffusa le 26 août 1936. Elle se retrouva électrifiée et comprit immédiatement l’influence que la télévision allait avoir.

J’ai du mal à réaliser que ce miracle, ce phénomène, est bien là et fait partie de notre vie quotidienne. Mais c’est le cas… les programmes que j’ai vus m’ont montré clairement que la télévision est arrivée, non pas comme un phénomène de foire ou une curiosité, mais comme un divertissement quotidien réussi.

Grace Wyndham Goldie se vit offrir en juin 1944 un poste de productrice radio, avant de rejoindre le département télévision en 1948, jouant un rôle majeur à en faire une force ne pouvant être ignorée dans les années 50. Elle fut une pionnière dans la couverture des soirées d’élections politiques, après avoir convaincu la BBC, qui voguait entre indifférence et hostilité, que cela méritait de passer à la télévision. La préférence allait toujours à la radio à ce moment-là, et les enjeux étaient élevés pour la BBC qui s’était engagée à ne faire aucun pronostic. Première de son genre, cette soirée d’élection générale de février 1950 demanda une tonne de préparatifs accompagnée d’autant de paperasse pour réussir à voir le jour. Mais elle posa les codes de ce genre de soirées, encore en place à l’heure actuelle.

Spécialisée dans le domaine de la politique et des questions d’actualité, Grace Wyndham Goldie créa et instaura de nouveaux formats. Elle développa Press Conference (1952-55), se basant sur un format venant des États-Unis où chaque semaine quatre journalistes questionnent un leader politique ; elle remodela en 1955 l’émission Panorama (qui existe toujours) pour en faire un programme couvrant la politique et des questions d’actualité ; donna le jour à l’influente émission Tonight (1957-1965), en mélangeant sujets incisifs et plus légers. Elle se trouvait également derrière les émissions de David Attenborough sur la vie sauvage (Zoo Quest, 1954-63 ; Travellers’ Tales, 1956-68) ou d’autres productions de films sur le sujet.

Dans ce milieu dominé par les hommes, Grace Wyndham Goldie fut l’une des rares femmes à occuper un poste haut placé à la BBC. Elle y travailla pendant vingt ans avant de prendre sa retraite à l’âge de 65 ans, en 1965, en laissant à tout jamais une trace sur la télévision britannique.