Aller au contenu

Carole

Les 100 meilleurs films britanniques du XXème siècle (selon le BFI)

  • par

The Third Man (Le Troisième Homme)

En 1999, le British Film Institute a réalisé un classement des cent meilleurs films britanniques du XXe siècle après avoir sondé 1000 personnes. Ces derniers devaient alors choisir 100 longs-métrages « culturellement britanniques ».

Les années 60 sont les plus représentées dans la liste avec un total de 26 films pour la période.
Les 39 marches est le film le plus ancien (1935) alors que Shakespeare in love est le film le plus récent.
David Lean est le réalisateur le plus populaire avec 7 films, alors qu’Alec Guinness est l’acteur le plus représenté avec neuf films (dont 3 où il n’est qu’en rôle secondaire). Michael Caine est l’acteur vivant qui a le plus de films dans cette liste (7), alors que Julie Christie est l’actrice qui en a le plus (6).
Il n’y a que des réalisateurs masculins.

Lire la suite »Les 100 meilleurs films britanniques du XXème siècle (selon le BFI)

Une femme disparaît : Alfred Hitchcock, entre comédie britannique et thriller

  • par

une femme disparait alfred hitchcockSi Alfred Hitchcock est plus connu pour ses classiques américains tels que Sueurs Froides ou Fenêtre sur Cour, le maitre du suspense possède également de belles réussites dans son pays d’origine. The Lady Vanishes, intitulé Une femme disparaît chez nous, en est une illustration parfaite.

*

Dans The Lady Vanishes (Imdb.com), Iris est une jeune femme sur le point de se marier qui fait la rencontre de Miss Froy. Cette dernière devient sa compagne de voyage dans le train jusqu’à ce qu’elle disparaisse. S’ensuit une investigation pour découvrir ce qui est arrivé à cette femme dont personne d’autre ne semble se souvenir en compagnie de Gilbert, le musicien qui l’avait bien énervé la veille, mais le seul prêt à lui apporter un véritable soutien dans sa quête.

Le film repose alors sur l’alchimie indéniable entre Margaret Lockwood et Michael Redgrave – dont il s’agissait du premier rôle pour ce dernier. Une relation qui part du mauvais pied pour naturellement évoluer vers une complicité naturelle et bien évidemment plus (l’amour était foudroyant en ce temps-là au cinéma).

Iris Henderson : You’re the most contemptible person I’ve ever met in all my life!
Gilbert : Confidentially, I think you’re a bit of a stinker, too.

 

Lire la suite »Une femme disparaît : Alfred Hitchcock, entre comédie britannique et thriller

Les 100 meilleurs romans britanniques… selon des critiques non-britanniques

  • par

romans britanniques

Après avoir interrogé 82 critiques littéraires – de l’Australie au Zimbabwe en excluant le Royaume-Uni, BBC Culture a établi une liste des 100 meilleurs romans britanniques selon le reste du monde. La liste n’inclut pas de livres de non-fiction, de pièces de théâtres, de poèmes, de collections de nouvelles et ne contient que des auteurs britanniques (ce qui exclut un auteur comme James Joyce).

La liste se révèle être éclectique, incluant à la fois des romans modernes, des gagnants de prix Nobel, des livres pour enfants et également des œuvres humoristiques. Les auteurs féminins représentent près de 40% de cette sélection.

La majorité ont connu une édition française, certains sont bien évidemment facilement trouvables dans la langue de Molière, d’autres ont récemment réédités, les rendant plus aisément trouvable que d’autres.

Lire la suite »Les 100 meilleurs romans britanniques… selon des critiques non-britanniques

Passé et présent : Londres durant le Blitz

  • par

C’est à l’occasion du 75e anniversaire de la fin du Blitz (qui était le 10 mai) que The Telegraph a mis en ligne une galerie d’images juxtaposant Londres durant cette campagne de bombardements stratégiques durant la Seconde Guerre mondiale menée par l’aviation allemande à la ville de nos jours. De nouveau un lieu, deux époques où se confondent une ville bombardée et marquée par la destruction et un Londres moderne.

19 septembre 1940, près de St Pancras Station.

19 septembre 1940, près de St Pancras Station.

1941, à Holborn Circus.

1941, à Holborn Circus.

Lire la suite »Passé et présent : Londres durant le Blitz

Le Jour de la Serviette, l’hommage à Douglas Adams

  • par

serviettesLa galaxie est un vaste lieu qui nécessite sans aucun doute de s’y rendre avec un guide. La référence en la matière n’est autre que Le Guide du voyageur galactique qui nous conseille de posséder une serviette, objet le plus utile pour le voyageur.

Coïncidant avec le Geek Gay Pride, le jour de la serviette — ou Towel Day –  est une célébration annuelle prenant place tous les 25 mai qui rend hommage à l’écrivain britannique et auteur du guide, Douglas Adams (11 mars 1952 – 11 mai 2001).

Le Guide galactique a son mot à dire au sujet des serviettes :

      La serviette, nous apprend-il, est sans doute l’objet le plus vastement utile que puisse posséder le routard interstellaire. D’abord, par son aspect pratique : vous pouvez vous draper dedans pour traverser les lunes glaciales de Jagran Bêta ; vous pouvez vous allonger dessus pour bronzer sur les sables marbrés de ces plages irisées de Santraginus V où l’on respire d’entêtants embruns ; vous pouvez vous glisser dessous, pour dormir sous les étoiles, si rouges, qui embrasent le monde-désert de Karafon ; vous en servir pour gréer un mini-radeau sur les eaux lourdes et lentes du fleuve Mite ; une fois mouillée, l’utiliser en combat à mains nues ; vous encapuchonner la tête avec afin de vous protéger des vapeurs toxiques ou bien pour éviter le regard du hanneton glouton de Tron (un animal d’une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus – con comme un balai mais très, très, très glouton) ; en cas d’urgence, vous pouvez agiter votre serviette pour faire des signaux de détresse et, bien entendu, vous pouvez toujours vous essuyer avec si elle vous paraît encore assez propre.

Le monde de la science-fiction serait bien différent sans cet écrivain humoristique et imaginatif qui nous aura offert avec sa trilogie en 5 livres plus qu’un guide de voyage, un véritable guide de survie existentielle. Comme dans la galaxie, il est aisé de se perdre dans la vie avec de nombreuses questions (dont celle sur la vie, l’univers et le reste) et on a certainement bien besoin d’un guide — et d’une serviette.

Lire la suite »Le Jour de la Serviette, l’hommage à Douglas Adams

Le petit guide des adaptations des romans d’Anthony Trollope

  • par
Anthony Trollope

Anthony Trollope

Anthony Trollope était un auteur respecté et prolifique de l’époque victorienne. On ne s’étonnera pas de constater que plusieurs de ses œuvres ont été adaptées – majoritairement par BBC. Ci-dessous, un petit guide des adaptations de l’auteur qui ne sont pas toutes trouvables à l’image de ses romans qui n’ont pas tous été traduits en français…

The Warden (1951) est porté à l’écran par BBC sous la forme d’une minisérie en 6 épisodes d’une durée de 30 minutes chacun. Il ne faut cependant pas espérer la voir, vu qu’elle a été réalisée en direct et qu’il semble qu’elle n’a pas été enregistrée. Elle est donc considérée comme perdue.

On sait néanmoins que l’adaptation était signée Cedric Wallis avec au casting : J.H. Roberts, Thea Holme, Lockwood West, Avice Landone, David Markham, Arthur Hambling, Christopher Steele, Arthur Wontner, Lucille Lisle, Horace Sequiera et Leonard Sachs en tant que narrateur.

En France, le livre a été publié sous les titres La Sinécure ou Le Directeur. Premier des Chroniques du Barsetshire, c’est le 4e roman d’Anthony Trollope publié en Angleterre en 1855.

Lire la suite »Le petit guide des adaptations des romans d’Anthony Trollope

Où acheter ses livres en anglais ?

  • par

Il existe de multiples raisons de vouloir lire en anglais. Le prix est, j’avoue, ce qui m’a poussé il y a un certain nombre d’années à me tourner dans cette direction pour mes comic books. Vient également l’envie d’avoir une édition de certains livres dans sa version originale ou tout simplement, car l’ouvrage n’a pas été traduit.

Quelle que soit la raison au point de départ, voici donc quelques choix de sites qui s’offrent à vous :

Amazon : Le classique

Amazon (livre anglais)

Il n’y a pas besoin de présenter Amazon qui reste une valeur sûre dans son domaine, malgré des délais de réceptions qui se sont rallongés avec le temps. S’il m’arrive encore de m’y procurer des livres neufs, reste qu’Amazon est à mes yeux surtout attractif en termes d’ouvrages anglais pour son Marketplace où l’on peut y trouver des ouvrages à vraiment bon prix pour peu que l’on n’ait aucun problème avec l’occasion.

Il peut être également intéressant, dans certains cas, de se tourner vers Amazon.co.uk.

Lire la suite »Où acheter ses livres en anglais ?