Qui sont les Billy Boys, ce gang de Glasgow ?

Pas de doute, Birmingham est aujourd’hui associé aux fameux Peaky Blinders. Le gang mené dans la série par Tommy Shelby n’est bien évidemment pas le seul qui existe, et la série introduit en saison 5 les Billy Boys de Glasgow.

Comme Birmingham, Glasgow est aussi réputé pour ses gangs amateurs de lames de rasoir. Dans les années 1920 et 1930, à Glasgow se trouvai t donc les Billy Boys, gang anti-catholique formé par William Fullerton après que celui-ci ait clamé avoir été attaqué par un groupe de jeunes catholiques suite à un match de football.

Le but principal des Billy Boys était de terrifier la population catholique, principalement des immigrés irlandais, et leur faire comprendre qu’ils n’étaient pas les bienvenus ici. William aimait prononcer des discours sectaires pour envenimer la situation, mais l’activité des Billy Boys ne s’arrêtait pas là. Discipliné et organisé comme une armée privée, le gang dirigeait tout le quartier de Bridgeton à Glasgow, et menait des opérations illégales, pratiquait le racket en échange de protection, et organisait des combats de boxe. À l’approche de la Seconde Guerre mondiale, le gang devint par ailleurs lié aux activités du fasciste Oswald Mosley, lui servant de garde du corps au cours de ces meetings.

À leur sommet au début des années 1930, les Billy Boys avaient établi une branche « junior », connu sous le nom de Derry Boys qui rassemblaient les adolescents. À la mi-1930, le Bridgeton Derry Boys était devenu un dangereux gang à part entière.

Les Billy Boys avaient également leur propre chanson, chantée sur les airs de « Marching Through Georgia », qu’ils entonnaient pour terrifier les catholiques.

♪ Hello, hello, we are the Billy Boys ♪
♪ Hello, hello, we are the Billy Boys ♪
♪ We’re up to our knees in Fenian blood ♪
♪ Surrender or you’ll die ♪
♪ We are the Brigton Derry Billy Boys. ♪

Les Billy Boys étaient violents envers les autres gangs, et utilisaient couteaux, marteaux, bouteilles cassées et chaines dans leurs confrontations. À leur sommet dans les années 30, ils auraient atteint le chiffre 800 hommes, les forces de l’ordre n’étaient tout simplement pas assez nombreuses pour leur faire face. À une période de fort chômage, rejoindre le gang redonnait du pouvoir à ces jeunes hommes.

Face à un tel nombre, la police se sentait impuissante. Cela changea tout de même avec l’arrivée de Percy Sillitoe à la tête des forces de l’ordre de Glasgow, entre 1931 et 1943, qui entra en guerre contre les gangs de Glasgow, mais ne fit pas disparaitre les Billy Boys. Il aida néanmoins à changer le statu quo. Les efforts de la police et la guerre mirent finalement fin à la culture de gang à Glasgow. Billy Fullerton mourut en 1962 à l’âge de 56 ans.