Où acheter ses livres en anglais ?

Il existe de multiples raisons de vouloir lire en anglais. Le prix est, j’avoue, ce qui m’a poussé il y a un certain nombre d’années à me tourner dans cette direction pour mes comic books. Vient également l’envie d’avoir une édition de certains livres dans sa version originale ou tout simplement, car l’ouvrage n’a pas été traduit.

Quelque soit la raison au point de départ, voici donc quelques choix de sites qui s’offrent à vous :

Amazon : Le classique

Amazon (livre anglais)

Il n’y a pas besoin de présenter Amazon qui reste une valeur sûre dans son domaine, malgré des délais de réceptions qui se sont rallongés avec le temps. S’il m’arrive encore de m’y procurer des livres neufs, reste qu’Amazon est à mes yeux surtout attractifs en terme d’ouvrages anglais pour son Marketplace où l’on peut y trouver des ouvrages à vraiment bon prix pour peu que l’on n’ait aucun problème avec l’occasion.

Il peut être également intéressant, dans certains cas, de se tourner vers Amazon.co.uk.

Des livres neufs pour toutes les occasions : Book Depository et Wordery

Book Depository

Fondé en 2004 par Andrew Crawford et Stuart Felton, The Book Depository est un magasin de vente en ligne de livres basés au Royaume-Uni qui offre les frais de port gratuits pour plus de 160 pays, dont la France.  Ce site m’a permis d’acheter un certain nombre de comic books au fil des années à des prix plus intéressants que sur Amazon grâce à leurs promotions régulières.

Ils sont moins attractifs qu’ils ne l’ont été depuis leur rachat par Amazon en 2011, mais ils sont tout de même à surveiller, surtout aux environs d’une date de sortie ou quelques jours après où l’application d’un pourcentage de réduction fait qu’ils peuvent être les moins chers sur le marché à ce moment-là. Si vous commandez plusieurs articles en même temps, ils sont envoyés séparément et en cadeau, il y a à l’occasion un marque-page (et j’adore leur marque-page). Notons également que, parfois, c’est moins cher de passer par le marketplace Amazon, où ils sont vendeurs, que directement sur leur site. Il faut donc faire attention.

J’ai aussi pu tester leur service après-vente, mon postier ayant apparemment perdu un tome de Batman un jour. Ils m’ont en renvoyé un autre. De même, j’ai annulé une commande et s’il faut leur écrire pour cela, tout s’est bien passé.

Je termine par signifier qu’il faut quand même au moins une semaine, voir plus, pour la réception d’une commande – emballée dans une enveloppe carton.

Wordery

Nous venant également du Royaume-Uni, Wordery est un indépendant dont le site a été lancé en 2013, avec dans ses rangs un ancien de Book Depository. Le site est aujourd’hui vraiment compétitif – comprendre qu’il fait tout simplement parfois le meilleur prix – et il est ainsi devenu un incontournable.

Dans la lignée de Book Depository, les livres sont envoyés dans des enveloppes cartons et arrive après une semaine (ou plus), avec également parfois un marque page.

Entre acheteurs et vendeurs : AbeBooks.fr et Rakuten France

A l’image d’Amazon Marketplace, nous avons ici des sites qui ont pour vocation de jouer le rôle d’intermédiaire entre acheteurs et vendeurs.

Abebooks fut créé en 1995, et a également été racheté par Amazon. Si on en croit Wikipedia, « elle contient 200 millions de livres neufs, d’occasion, anciens, rares et épuisés mis en vente par plus de 13 500 libraires partenaires dans le monde. »

Abebooks est donc une option non négligeable lorsque vous êtes à la recherche d’un ouvrage dont les stocks sont en baisse ou voir qui semble avoir quitté le marché.

Anciennement connu sous le nom de Price Minister avant son rachat, Rakuten France fait plus que des livres mais son offre n’est pas du tout négligeable. Il y a particuliers et professionnels qui vendent, ce qui offre multiples options.

Le défaut principal de cette forme de business se situe majoritairement dans le SAV. C’est à dire qu’il est parfois difficile de savoir si, en cas de problème, cela va tourner à votre avantage. Cela joue plus souvent en faveur de l’acheteur en cas de litige, mais cela ne peut effacer la déception de recevoir un ouvrage en état correct alors qu’il était indiqué « très bon ». Il faut donc accepter de pouvoir faire face à ce genre d’imprévus.